Nouveaux actes d’incivilités sur notre commune

Nos bâtiments communaux ont été la cible de dégradations et de tags le week-end dernier. Des graffitis, loin d’être artistiques et des tags ont ainsi « fleuri » sur les murs de la mairie et du bâtiment près de notre terrain multi-sport.

Nous déplorons et condamnons ces actes d’incivilité qui sont une atteinte aux biens publics et dont la pratique est interdite.

La réfection des murs aura bel et bien un coût….

La pratique du tag et du graffiti dans les lieux publics est interdite. Des articles de lois définissent précisément les peines encourues par ces pratiques de détérioration d’un objet destiné à l’utilité publique. Les articles qui ciblent particulièrement le tag sont les suivants :

Selon l’article 322-1 du code pénal « le fait de tracer des inscriptions, des signes ou des dessins, sans autorisation préalable, sur les façades, les véhicules, les voies publiques ainsi que le mobilier urbain est puni de 3 750 € d’amende et d’une peine de travail d’intérêt général lorsqu’il n’en est résulté qu’un dommage léger ».

La municipalité ne pouvant laisser de tels actes être commis dans notre commune, une plainte a été déposée en gendarmerie. Une enquête va donc être menée par les gendarmes afin de retrouver les auteurs, à moins que ceux-ci soient pris de remords et viennent se dénoncer en mairie….

Tag4 Tag3 Tag1 (1) Tag2

Revenir en haut